Sauter le repas du midi, une bonne idée ?

10 Fév 2020Bons plans0 commentaires

Vous faites partie de ceux qui mangent copieusement le matin et au dîner sans déjeuner le midi ? Certains disent que ce n’est pas bon pour la santé de sauter un repas… D’autres trouvent cela bénéfique. Comment savoir ? Certains le font pour se sentir mieux dans leur corps, d’autres, car ils n’ont simplement pas faim et puis il y a ceux qui le font pour maigrir. Alors, est-ce une bonne idée de ne pas manger le midi ? Y a-t-il des conséquences sur notre santé ? On vous explique ce qu’implique de sauter un repas.

Sauter le repas du midi : les effets sur l’organisme 

Le métabolisme du corps est fortement influencé par le comportement alimentaire. Si vous décidez du jour au lendemain de changer vos habitudes alimentaires en faisant sauter votre déjeuner, cela créera une rupture avec votre cycle habituel.

Les conséquences de ce dérèglement soudain sont :

  • Une grande fatigue inhabituelle, qui provoque une lenteur dans les réflexes et pour le fonctionnement du cerveau ;
  • Le besoin pour votre corps de se réadapter à cette brusque interruption qui peut causer des sensations de faim presque incontrôlables ;
  • Une hausse du diabète dû à l’abus de nourriture sur les autres repas ;
  • Un risque de grossir rapidement puisque le corps stocke les graisses par-dessus les graisses déjà en place ;
  • Une incitation au grignotage dans la journée pour combler la sensation de faim (et donc une prise de poids)
  • Un métabolisme qui tournerait à faible régime (puisque fatigué) ce qui empêcherait de brûler les graisses énergiquement au cours de la journée.

Cependant, sauter le repas de midi est pour certaines personnes un vrai mode de vie, et elles s’en portent très bien…

Suivre son mode de vie

Sur le plan métabolique, il est recommandé d’avoir une régularité dans les apports glucido-protéiques. Cet apport régulier, qui se fait au cours des différents repas répartis sur la journée, permet d’éviter des apports brutaux d’insuline causant des envies de grignotages et l’apparition d’un diabète.

Mais, certaines personnes arrivent à suivre un rythme tout autre dans les quantités consommées sans pour autant prendre du poids. En fait, si votre façon de manger vous convient (ainsi qu’à votre corps) et que cela n’occasionne aucun trouble particulier, vous n’avez aucune raison d’en changer sous prétexte que l’on vous conseille le contraire.

Et le jeûne intermittent alors ?

En effet, certaines tendances montrent que sauter le déjeuner peut s’avérer intéressant… C’est le cas par exemple du jeûne intermittent. Ce type d’alimentation, appelé aussi jeûne partiel, méthode 5:2 ou encore fasting selon la façon dont vous le pratiquer, consiste à alterner entre des périodes de jeûne plus ou moins longues et des périodes où vous mangez. Les jeûnes sont de courtes durées et durent généralement moins de 36 h. Par exemple, on peut prendre ses repas entre midi et 20 h, sans avoir pris de petit-déjeuner. Ou encore, ne pas manger le midi et compter un jeûne d’environ 12 h entre le petit-déjeuner et le dîner.

Le jeûne intermittent aurait de nombreux avantages sur l’organisme :

  • Diminution de la production d’insuline et du stockage du sucre et des graisses ;
  • Aider au déstockage des graisses ;
  • Mieux contrôler ses sensations de faim ;
  • Améliorer ses performances physique et intellectuelle ;
  • Aider son corps à mieux récupérer
  • Favoriser la régénération cellulaire et limiter le vieillissement des cellules ;
  • Nettoyer son organisme ;
  • Prévenir le surpoids et certaines maladies comme le diabète.

En soi, tout l’inverse que ce que l’on nous dit depuis de nombreuses années sur les conséquences pour le corps de sauter un repas…

Le jeûne intermittent permettrait de booster son métabolisme, sans changer son alimentation. Simplement en changeant les horaires de prise alimentaire.

Pour autant, suivre un jeûne intermittent demande de faire les choses correctement. Pour cela il est important :

  • De boire beaucoup d’eau pour éliminer efficacement les toxines ;
  • De ne pas manger deux fois plus lorsqu’il est l’heure de prendre son repas pour maintenir une alimentation équilibrée ;
  • De se fixer des objectifs réalisables pour éviter les faux pas. Le mieux étant de rester à l’écoute de son corps ;
  • De ne pas jeûner uniquement dans l’intention de maigrir, car le jeûne intermittent est plutôt un mode de vie et non un régime alimentaire.

Jeûner demande d’être à l’écoute de son corps et cela doit s’intégrer dans notre mode de vie. Se forcer à jeûner ne pourrait qu’inverser les effets souhaités.

Attention aux fringales de l’après-midi

Si vous n’êtes pas à l’écoute de votre corps, sauter le déjeuner peut occasionner des fringales qui vous feront grignoter l’après-midi. Normal après tout, votre corps cherchera à combler le manque de nourriture (et le plaisir associé au fait de manger) que vous lui faites subir. Les calories grignotées à ce moment-là seront bien supérieures à ce que vous auriez ingurgité lors d’un repas. Car nous le savons tous, grignotage rime souvent avec chocolat et biscuits en tout genre plutôt qu’un fruit frais. 

Mais du coup, bon ou mauvais de sauter un repas ?

Si le fait de sauter un repas n’a aucune incidence sur vous alors tant mieux. Mais si vous savez par avance que vous vous affamez en faisant cela, mieux vaut éviter. Ne vous obligez pas à sauter un repas si vous avez faim.

En effet si c’est l’heure de déjeuner, mais que vous n’avez pas faim, il est inutile de vous forcer à manger parcequ’« il le faut ». Quel que soit le repas, si vous le prenez sans faim, cela est assimilé à du grignotage. Il est préférable de sauter le repas et de manger lorsque votre corps vous indiquera qu’il a faim. L’idée est de ne pas manger parce que c’est l’heure, mais plutôt de le faire quand votre corps a besoin d’énergie. Si vous arrivez à vous en rendre compte, c’est que vous êtes à l’écoute de votre corps et que vous vous régulez en fonction de lui. « Votre faim vous empêche de grossir ». Cela veut dire que si vous mangez avec faim, vous ne risquez rien !

Si en revanche vous décidez de ne pas manger le midi dans le seul but de maigrir, ceci ne peut que se solder par un échec. Vous dérèglerez votre comportement alimentaire et vous risquerez de prendre du poids. C’est tout bonnement ce que l’on appelle l’effet yoyo. L’idéal lorsque l’on veut perdre du poids, ce n’est pas de ne plus manger, mais de manger mieux tout en bougeant plus. C’est pour cela que les rééquilibrages alimentaires existent. Cela peut paraître long avant de voir des résultats, mais ils sont en revanche surtout beaucoup plus efficaces et sans danger pour la santé.

Comment savoir si sauter le repas du midi est bon ou mauvais pour la santé ? On vous explique ce qu’implique de ne pas manger à midi.

On ne peut que vous conseiller d’écouter votre corps au moment de décider de sauter un repas. Ne pas avoir envie de manger le midi peut arriver. Le principal étant d’être bien en accord avec ce choix ! Si vous avez envie de tester le jeûne intermittent pourquoi pas. Veillez à suivre les conseils pour vous adapter à ce mode de vie, et surtout, à arrêter ou à continuer en fonction du bien être que cela vous procure ou non.

Top 3 des lunchboxes

Top 3 des mugs de voyage

Top 3 des pailles réutilisables

Archives

Vous aimerez aussi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This