Bento Japonais | Recettes japonaises pour boîte repas

11 Avr 2022Recettes0 commentaires

Le bento japonais c’est l’équivalent de notre boîte à repas traditionnelle, en plus beau et plus raffiné. Au Japon, le bento qualifie le contenant comme le contenu, qu’on s’applique à rendre aussi joli l’un que l’autre. Les mets y sont variés, colorés, en plus d’être équilibrés et rassasiants. Découvrez des recettes japonaises faciles pour votre déjeuner au bureau ou pour des idées de pique-nique improvisé. Salade râpée du Japon, riz à sushi, poulet teriyaki, omelette tamagoyaki, haricots verts sauce goma dare, potato salada… Tout l’art du Japon dans une boîte !

Le bento dans la cuisine japonaise

Le choix est vaste en matière de petites boîtes à déjeuner et on en trouve aussi de fort jolis en occident. Pour loger vos petits plats sans retrouver un mélange infâme à l’heure du déjeuner, le bento compartimenté, comme cet élégant bento traditionnel ou cette boîte à bento à étage, garderont votre casse-croûte dans le bon ordre.

Ces recettes japonaises sont des incontournables à transporter, tout aussi savoureuses que faciles à manger dans une boîte. On peut faire confiance au peuple nippon pour la finesse de sa cuisine, mais aussi pour leur longue pratique du repas en boîte. Imaginez, le premier bento date du Ve siècle. Respect, non ? 

Les mets se dosent en petite quantité pour privilégier la variété (même si dans les recettes suivantes, les quantités sont prévues laaaarge, pour le lendemain ou pour partager) . La tradition veut que la composition des bentos japonais s’équilibre comme suit : 40 % de féculents, 30 % de protéines, et 20 % de légumes. Vous trouverez donc dans ces recettes :

  • parmi les féculents, le riz et les pommes de terre (si, si, les Japonais mangent des patates) ;
  • comme protéines du poulet et de l’omelette ;
  • des légumes en crudités et cuits ;
  • on n’oublie pas les assaisonnements : vinaigre de riz, shoyu (sauce soja japonaise), dashi qui apporte la saveur umami (mélange d’algues ou de poissons séchés) , wasabi (condiment à base de plante proche de la moutarde) et mirin (alcool de riz sirupeux).

Salade râpée Japonaise

Râpez finement 1 carotte et un petit radis noir. Si vous trouvez du dakon, ce radis japonais long et blanc, évidemment c’est plus dans le concept. 

Additionnez deux cuillères à soupe de vinaigre de riz, une pincée de sel et un petit morceau d’algue kombu. Si vous faites cette salade la veille, la nuit passée au frigo à mariner la rendra plus tendre. 

Riz à sushi

La base de tout plat asiatique : le riz. Lavez à l’eau froide 200 g de riz japonais ou de riz rond, puis plongez-le dans son poids en eau, donc 200 ml. Couvrez et chauffez à feu gaillard jusqu’à ébullition (Pas vous. Le riz), puis à feu raisonnable pendant 10 minutes. Ensuite coupez le feu et laissez reposer à couvert 10 autres minutes. 

Profitez de ce temps mort pour griller une cuillère à soupe de graines de sésame noir à sec dans une poêle. Si vous désirez la pointe sucrée typique du riz japonais, ajoutez cette étape : chauffez 3 cuillères à soupe de vinaigre de riz avec 2 cuillères à soupe de sucre et une pincée de sel, sans faire bouillir. Mélangez le sésame et le vinaigre au riz cuit. 

Il vous reste à disposer le riz à une extrémité de la lunch box. Aidez-vous d’une cuillère mouillée pour lui donner une forme convenable et pour lisser la surface. Si le résultat ne ressemble à rien, vous ferez mieux la prochaine fois avec un moule à riz. Saupoudrez de graines de sésame (ça cache votre patouille) . Posez trimphalement sur le riz une umeboshi (prune salée). 

Poulet teriyaki

Dans un saladier, mélangez une cuillère à café de jus de gingembre avec deux cuillères à soupe de sauce soya, une cuillère à soupe de vinaigre japonais, une cuillère à soupe de mirin (ou de saké) , une gousse d’ail haché et une cuillère à café de sucre. 

Découpez une escalope de poulet en fines lanières et mettez-les à mariner au frais et à couvert dans le saladier pendant 20 minutes au moins. Le temps écoulé, faites cuire les morceaux de poulet égouttés à la poêle. Quand ils sont bien dorés, tranvasez-les dans un bol. 

Versez une cuillère à soupe d’huile dans la poêle, puis la marinade. Laissez épaissir la sauce cinq minutes en remuant, avant de remettre le poulet. Mélangez bien. Poivrez. Vous pouvez épicer avec une petite pincée de flocons de piment rouge. 

Découpez une petite feuille de salade iceberg en fines lanières au fond du bento pour faire un lit, sur lequel vous déposez le poulet teiyaki qui s’endort aussitôt. Parsemez-le de pignons grillés à sec pour qu’il ait bien chaud.

Tamagoyaki, l’omelette roulée japonaise

Pour confectionner un tamagoyaki, le japonais utilise une poêle rectangulaire, mais vous pouvez tout à fait vous contenter d’une poêle ordinaire. Fouettez 3 œufs dans un bol avec une fourchette. Ajoutez 1 cuillère à café de soyu, la même quantité de dashi en poudre, 1 cuillère à soupe de mirin et un peu de sel. 

Faites chauffer une poêle huilée à feu moyen. Versez une petite quantité d’œufs battus, de l’épaisseur d’une crêpe dans la poêle. Quand elle est bien saisie et se décolle, pliez-la sur le côté de la poêle. Si votre poêle est ronde, pliez les bords pour approcher une forme carrée.

Huilez de nouveau la poêle et versez derechef votre mélange en fine couche que vous laisserez couler sous la crêpe précédente en la soulevant un peu. Pliez celle-ci sur elle-même en rouleau rectangulaire par-dessus la nouvelle. Continuez le procédé jusqu’à la fin du mélange. 

Quand votre tamagoyaki est prêt, attendez qu’il refroidisse pour le couper en tranches au format qui convient à votre bento. Vous pouvez parfumer votre omelette avant la fin de la cuisson de quelques brins finement hachés de ciboule.

Haricots verts à la sauce goma dare

La sauce goma dare est une sauce au sésame qui accompagne à peu près tout en y ajoutant une touche de raffinement. Ici, les haricots verts, tout emoustillés, ne vont pas en revenir. Les quantités sont assez larges pour que vous puissiez, si vous voulez, en arroser vos crudités (délicieux avec les radis) .  

 

Faites cuire (10 minutes) une portion de haricots verts (frais ou surgelés) coupés en deux. Réservez.  Emincez le bulbe d’un oignon nouveau avant de le plonger dans un bol d’eau froide pour l’adoucir si nécessaire. 

 

A la poêle faites griller 4 cuillères à soupe de graines de sésame jusqu’à ce qu’elles se mettent à s’enerver et sautiller en tous sens, signe qu’il est temps de les écraser (oui, la vie est cruelle) dans un suribachi (mortier japonais, sinon un mortier occidental fait le travail aussi). Ajoutez une cuillère à soupe de chacun de ces ingrédients : miso brun, sirop de sucre noir (un genre de mélasse) , shoyu et vinaigre de riz. 

 

Égouttez l’oignon qui est maintenant doux comme un agneau, ajoutez-le aux haricots verts émoustillés, versez la sauce et mélangez bien. Disposez dans la lunch box. Couper la tige de l’oignon en rondelles pour décorer les haricots. 

Salade de pommes de terre japonaise

La poteto sarada au Japon se mange en purée mélangée à la mayonnaise, ce qui lui donne un crémeux et une onctuosité à tomber, vous allez voir ce que vous allez voir. 

Coupez 2 pommes de terre en morceaux pour les faire cuire dans un fond d’eau (15 minutes) . Ciselez une échalote et réservez. Egouttez et écrasez sommairement les pommes de terre cuites à la fourchette. Laissez refroidir.

 

Pendant ce temps,  montez une mayonnaise avec un jaune d’œuf, une lichette de moutarde, sel et poivre, fouettés à la fourchette en incorporant peu à peu de l’huile. Les japonais ajoutent une pincée de sucre et parfois un citron pressé. 

 

Mélangez 2 cuillères à soupe environ de cette mayonnaise aux pommes de terre. Incorporez les échalotes, le sel et le poivre. Vous pouvez ajouter quelques brins des carottes que vous avez râpées précedement ou des grains de maïs en mélangeant délicatement pour ne pas les écraser.  Ils apporteront une touche de couleur et de croquant à la préparation. Vous pouvez aussi y joindre des cubes de jambon cuit ou un œuf dur écrasé pour en faire un plat complet.Réservez au réfrigérateur. Au moment de la préparation du bento, façonnez une boule avec une cuillère à glace.

Pour le dessert, complétez votre bento japonais (vous trouverez bien quelques trous) de fraises, prunes, kiwis, cerises, raisin, lychee ou bananes coupées et citronnées. Et pourquoi ne pas confectionner un bento kawai pour mettre des paillettes dans les yeux des enfants, avec par exemple ces recettes pour sorties scolaires ?

 

Vous aimerez aussi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This